INTERMARCHÉ
CIRCUS WANTY

Adrien Petit prolonge : « Je prends beaucoup de plaisir dans cette grande famille »


Intermarché-Circus-Wanty consolide toujours plus son ossature en prolongeant jusqu’en 2025 le contrat du Français Adrien Petit, l’un de ses capitaines de route les plus expérimentés et un élément central des trains de sprint et du noyau des classiques.

Le Français de 32 ans est avant tout un spécialiste des pavés. Avec Intermarché-Circus-Wanty, il a terminé sixième de Paris-Roubaix l’an dernier, son meilleur résultat en onze participations à l’Enfer du Nord. Lors de ce même printemps 2022, il a concouru pour la victoire sur le GP de Denain (3ème) et l’Antwerp Port Epic (5ème).

Dès ses premiers mois avec la formation de Jean-François Bourlart, il a mis son expérience au service du collectif de façon décisive, guidant notamment Biniam Girmay à travers ses premières classiques flandriennes et jusqu’à la victoire historique de l’Érythréen lors de Gent-Wevelgem.

Coureur rapide, il a propulsé les sprinteurs de l’équipe sur le chemin des victoires et des podiums dans toute l’Europe, y compris sur le Tour de France. En plus d’avoir guidé Alexander Kristoff vers la troisième place sur les Champs-Élysées, il a emmené ses coéquipiers sur le premier secteur pavé de l’étape vers Arenberg, secteur baptisé en son honneur.

Le natif d’Arras a récemment repris la compétition après un début de saison 2023 marqué par les contretemps. Suite à une chute sur le Trofeo Alcudia fin janvier, il a subi une opération à l’épaule qui l’a écarté des routes pendant plusieurs semaines. Peu après son retour en mars, il a été victime d’une fracture de la phalange lors d’une chute survenue à Dwars door Vlaanderen.

De mardi à dimanche, il participera pour la dixième fois aux Quatre Jours de Dunkerque dans sa région, fort d’une victoire d’étape en solitaire à Dunkerque lors de l’édition 2017. C’est d’ailleurs dans la ville portuaire que Gerben Thijssen a remporté son premier succès chez les pros l’an dernier. Victorieux à deux reprises en 2023, le sprinteur belge pourra compter sur son train composé de Julius Johansen et Boy van PoppelLoïc Vliegen, le régional Axel Huens et le spécialiste du cyclocross Kevin Kuhn.   

Pour cette édition, la sélection dirigée par Pieter Vanspeybrouck et Dimitri Claeys jouira de plusieurs opportunités pour les sprinteurs et sera confrontée à une étape reine qui arpente les flancs du Mont Cassel à huit reprises. Nouveauté cette année, la troisième étape se tient sous la forme d’un contre-la-montre individuel de 15,9 kilomètres autour de Saint-Quentin.

« La période des classiques du printemps que j’ai vécue avec Intermarché-Circus-Wanty en 2022 est sans doute la plus mémorable de ma carrière à ce jour, avec des performances inoubliables à Gand-Wevelgem et Paris-Roubaix, entre autres. Je prends beaucoup de plaisir depuis mon arrivée dans cette grande famille. Ce qui fait la différence, c'est l'ambiance à côté des moments passés sur le vélo, entre coéquipiers, membres du staff ou nos sponsors. La cohésion est omniprésente, et on en ressent les bienfaits en tant que coureur. C’est pourquoi je n’ai rien envisagé d’autre que de prolonger l’aventure. »

« Malgré les chutes et les blessures qui ont ralenti mon début de saison, la direction sportive n’a jamais érodé sa confiance en mes capacités. Le soutien infaillible de l’équipe conforte ma conviction qu’il s’agit du meilleur environnement pour moi. Cela me permet d’aborder mon retour de manière sereine pour montrer de grandes choses dans la deuxième partie de la saison. »

« Dès ce mardi, je serai au départ des Quatre Jours de Dunkerque, ma première course par étapes de la saison, qui jouera un rôle important dans ma préparation. Je viendrai en renfort du train de sprint de Gerben Thijssen dans une région que je connais bien. Julius Johansen et Boy van Poppel ont déjà acquis de bons automatismes pour guider Gerben dans l’emballage final, mon rôle sera probablement de positionner le train ou de suivre les mouvements de course si nécessaire. Fidèle à la tradition, la course emprunte plusieurs obstacles connus des Hauts-de-France, dont plusieurs secteurs pavés sur mes routes d'entraînement. La quatrième étape vers Achicourt passe à seulement 3 kilomètres de chez moi et emprunte le Mont Saint Eloi, ma montée favorite pour les séances d’intervalles. »

« Ensuite, j'irai au Tour de Norvège pour encadrer un jeune groupe, c’est une mission que l’équipe m’a confiée à plusieurs reprises et que j’affectionne. Mon absence lors des classiques m'a permis de suivre toutes nos courses devant la télé, où j’ai pu admirer nos jeunes talents comme Madis Mihkels que j’ai hâte d’accompagner en Norvège. Aussi, il me tarde de retrouver Biniam Girmay et Mike Teunissen, avec qui je me suis beaucoup entraîné cet hiver dans le but de décrocher la victoire sur les courses les plus prestigieuses ! »

« Il y a un an et demi, Adrien Petit a quitté sa zone de confort en rejoignant une équipe étrangère pour la première fois de sa carrière. Progressivement, il a a été convaincu par notre approche, nouvelle pour lui. Si bien que malgré sa riche expérience, il a réussi à franchir une nouvelle étape, parvenant à améliorer son record personnel sur Paris-Roubaix avec une magnifique sixième place. »

« Aussi, je suis fier de son évolution dans le rôle de meneur d’équipe. Nous lui avons témoigné notre confiance pour qu’il endosse un rôle de capitaine, fort d’une excellente lecture de la course et de son dévouement auprès des jeunes talents. Certes, il a été contraint de vivre Paris-Roubaix 2023 depuis son canapé, mais il a su se rendre utile en apportant de précieux conseils la veille à Laurenz Rex, qui a rallié Roubaix dans le top 10. Adrien est un élément apprécié et respecté de ses jeunes pairs. C’est un bosseur passionné, qui a l'esprit d'équipe ancré en lui. Pour toutes ces raisons, il constitue un élément essentiel de notre équipe. »

« Son absence s’est faite ressentir durant la campagne des classiques. Non seulement pour ses capacités à décrocher des résultats, mais aussi pour son rôle auprès de nos jeunes talents en course. Nous avons hâte de le retrouver au top de sa forme dans nos trains de sprint et notre noyau des classiques. Investir dans des capitaines de route expérimentés constitue une priorité pour Intermarché-Circus-Wanty. Cette prolongation de contrat était par ailleurs une bonne occasion d'accompagner Adrien dans son chemin du retour vers la top condition. »

« Depuis son arrivée début 2022, Adrien Petit a tout de suite trouvé sa place dans l’équipe, comme s'il en avait toujours fait partie. Il a un état d'esprit qui se marie parfaitement à notre structure, à la fois sur le vélo et en dehors. C’est une personnalité respectée par ses coéquipiers pour son travail et son dévouement au collectif, appréciée par le staff pour son attitude, adulée pour sa proximité avec les fans ainsi qu’avec nos sponsors, qui retrouvent en lui toutes leurs valeurs. »

RESULTS

General Classification

SHARE ARTICLE

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
GDPR Cookie Consent with Real Cookie Banner